Pour plus de 20 ans, le chanteur compositeur, Kamel Zennia a chante' avec toute la passion de son cœur, enflammant la musique, dans de différents pays et dans plusieurs langues.

Né à Tigzirt-sur-Mer, en Algérie, dans les richesses somptueuses de la culture Kabyle, Kamel a été élevé au carrefour de coutumes et d'influences. Avec la Méditerranée à sa porte, c'était facile pour lui de trouver la poésie et la mélodie dans son entourage, qui dès son jeune âge a formé son palais musical avec les traditions berbères à la fois ancestrales et modernes et les rythmes d'Afrique du nord et d'Europe.

En 1986, le frère aîné de Kamel lui achète une guitare acoustique ainsi commençant une affaire de cœur de longue date avec la musique qui le mettait sur les traces d'un troubadour moderne de nos jours. Quatre ans plus tard, après plusieurs nuits de pleine lune passées à ramasser des Riffs de guitare avec des amis sur les rives séduisantes de sa ville natale de Tigzirt-sur-Mer, et à mémoriser des mélodies et des accords, Kamel emballe sa guitare et part pour l'Europe.

Après un bref arrêt en Allemagne en 1990, Kamel s'installe à Odense, Danemark, la troisième plus grande ville acclamée pour sa scène musicale internationale underground. Là, il s'essaie à l'école de cuisine, mais était trop distrait par l'appel de la sirène des boulevards amicaux de la ville et des performances nocturnes de chanteurs amateurs pour échanger sa guitare pour la gastronomie. Au lieu de cela il forme un groupe " El Trio Tropical " avec des musiciens venant de Russie et de Bolivie et commença à jouer de la musique latine , du Flamenco et des rumbas gitanes. Kamel devient connu pour sa voix et ses talents de guitariste faisant sortir de son instrument des sons sentimentaux et langoureux, avec ce talent, les concerts ont continué de venir et l'ont amené à participer au Festival de " Midtfyns ", l'un des plus grands événements musicaux en plein air du Nord de l'Europe, avec son groupe Los Bandidos, et s'est produit devant une foule de plusieurs milliers de spectateurs .

Kamel a quitté le Danemark pour les Etats-Unis en 1996. Attiré par la puissante richesse des genres musicaux et la diversité culturelle de l'Amérique il s'établit à Washinghton, DC et bientôt co-fonde avec son frere Hacene le groupe " Gilbraltar ". Tout comme la terre de Gilbratar elle-même, un territoire légendaire aux ethniques multiples - le groupe mélange des styles différents pour créer une fusion moderne de rock folkloriques Berbere avec des rythmes occidentaux.

Le groupe s'est établi lui-même comme étant une base de la scène 'Musiques Du Monde' à Washington DC et connaît 10 années de succès, se produisant dans les bars, les ambassades et les festivals le long de la côte Est.

Maintenant artiste solo, Kamel Zennia tire les leçons de ses voyages internationaux et de ses racines pour innover. Ses chansons chantent son âme en Tamazight (berbère), en français, et Espagnol- le language de la séduction, de l'histoire et de l'exubérance de la vie avec tendresse et fidélité. Veritable âme de nomade, il mêle le rock-folklore kabyle, avec le 'Desert blues', et la 'rumba flamenca' avec le Reggae et les accents Andalous pour créer un cocktail unique muticulturel qui brouille les frontières et invite les auditeurs à danser, découvrir , et à s'enivrer de passion.

HOME

For over 20 years, singer-songwriter Kamel Zennia has performed his heart's purpose, setting fire to music on several lands and in several languages.

Born in Tigzirt-sur-Mer, Algeria, into the sumptuous riches of Kabyle Berber culture, Kamel was raised at a crossroads of customs and influences. With the Mediterranean at his doorstep, he was quick to find poetry and melody in his surroundings, which from a young age shaped his musical palate with both ancestral and modern Berber traditions, and African, European, and Middle Eastern rhythms.

In 1986, Kamel's older brother bought him an Italian steel-string acoustic guitar, initiating a lifelong affaire de coeur with music that would set him on the path of a modern-day troubadour. Four years later, after many a moonlit night spent picking up riffs with hometown friends on Tigzirt's seductive shorelines, memorizing chords and tinkering with lyrics, he packed up his guitar and left for Europe.

Following a brief touchdown in Germany, Kamel settled in Odense, Denmark's third largest city, acclaimed for its international and underground music scene. There he tried his hand at culinary school but was too distracted by the siren's call of the city's busker-friendly boulevards and open-mic nights to trade in his guitar for gastronomy. Instead he formed the band El Trio Tropical along with musicians from Russia and Bolivia, and began playing Latin music and gypsy rumbas. Kamel became renowned for his rousing strumming and excruciatingly sentimental vocals - talents that kept the gigs coming and consequently landed him a spot with Latin rock band Los Bandidos in the Midtfyns Festival, one of Northern Europe's then-largest outdoor music events, performing in front of a crowd 60,000-strong.

Kamel left Denmark for the U.S. in 1996. Lured by America's potent bounty of musical genres and cultural diversity, he resettled in Washington, DC, and soon co-founded the band Gibraltar. Much like the land of Gibraltar itself - a territory legendary for its multiethnic mix - the band Gibraltar intersected several styles to create a fresh fusion of Algerian folk-rock and Western beats. The group established itself as a staple of the DC world music scene and had a successful 10-year run, performing in bars, embassies, and festivals along the East Coast.

Now a solo artist, Kamel Zennia is drawing on the lessons of his international journeys and his hearty roots to break new ground. His songs - sung from his soul in Tamazight (Berber), French, and Spanish - speak of seduction, heritage, resolve, and the exuberance of life with tenderness and grit. True to the nomad within, he blends Kabyle folk-rock, desert blues, and rumba flamenca with reggae and Andalusian accents to create a unique multicultural cocktail that blurs boundaries and invites listeners to dance, discover, weep, and get drunk on passion.